Définitions de l’Aikido

L’ AïKido, est issu des anciens Arts Martiaux Japonais et en particulier de l’AÏKI-JUTSU.

Il est la synthèse de nombreuses années de travail quotidien, d’études et de recherches menées par Maître MORIHEI UESHIBA.

L’AÏKIDO est une méthode supérieure de Défense  qui demande une étroite collaboration de l’Esprit et du Corps.

Ses principes Fondamentaux sont : la non-résistance, la non-violence, la recherche de l’harmonie dans les gestes par celui qui subit une attaque.

En Aïkido, plus encore qu’en Judo, on ne résiste pas à une attaque, on la dirige à son profit dans le sens du déséquilibre.

C’est avec la venue en France des Maîtres MOCHIZUKI (en 1951) et TADASHI ABE (en 1952) que l’Aïkido a pris son essor en France et en Europe.

LES ÉTAPES DE L’ENSEIGNEMENT :

1° – Le débutant apprend l’ART DU COMBAT sans armes et à distance, c’est à ce stade que l’Aïkido apparaît comme une méthode de combat à main vide et que l’on utilise les techniques de contrôle et de projection ainsi que les ATEMIS (coups portés aux points vitaux).

2° – Etude et pratique de la technique du SABRE (Ken Jutsu) avec BOKKEN (Sabre en bois).

3° – Etude de l’ART DU COMBAT contre plusieurs Adversaires (Randori)

4° – Etude de l’ART DU COMBAT à armes respectives (JO et KEN).

5° – Etude du Combat à mains nues contre plusieurs adversaires armés.

L’AÏKIDO ne s’apprend pas en trois, pas plus qu’en six mois. Il faut de longues années de pratique assidue pour devenir un bon Expert, ce qui ne veut pas dire toutefois que les débutants n’acquièrent pas en quelques mois certains gestes réflexes pouvant leur rendre service en cas de difficultés.

Nous insistons cependant sur le fait qu’un entraînement rigoureux de plusieurs heures par semaine est nécessaire pour qui veut acquérir forme physique, mentale et contrôle de soi.